• Quelques jours qui m'ont un peu changé les idées...

    Il n'a pas fait très beau, mais rien de catastrophique, de la pluie, du soleil, des nuages, en alternance. Pas trop chaud, c'était le top pour moi ! J'ai pu me balader et faire quelques rencontres :

    quelques jours en Lozèretout jeune

    quelques jours en Lozèreun peu moins jeune

    quelques jours en Lozère

     

    plus loin, dans un autre pré, un bébé

    quelques jours en Lozère

     

    je me repose avec maman

    quelques jours en Lozère

    des fleurs et des paysages:

    quelques jours en Lozèreune orchidée, je pense

    quelques jours en Lozèredes narcisses, il y en avait plein les champs.

    quelques jours en Lozèredes boutons d'or

    quelques jours en Lozèredes genêts

    quelques jours en Lozèreles frênes commencent juste à mettre les feuilles (pas fous, il peut encore faire bien froid)

    quelques jours en Lozère

     

    Et je vous offre mon muguet du premier mai ... euh non, du premier juin !

    quelques jours en Lozère

     

    J'ai été intriguée par ces trous creusés dans le talus qui borde le chemin :

    quelques jours en Lozère

    quelques jours en Lozère

    Lapin, renard ? autre animal ?

    Nous avons apprécié notre nouvelle douche (l'ancienne datait de quand nous avons acheté la maison, et les charnières en plastique des portes commençaient à se casser, j'avais peur que ça tombe sur quelqu'un). La nouvelle est plus vaste, plus facile à nettoyer, c'est génial !

    quelques jours en Lozère

    quelques jours en Lozère

    Bientôt, enfin j'espère, nous passerons sur ce nouveau pont qui nous évitera l'entrée de Mende, parfois encombrée :

    quelques jours en Lozère

     

    Je vous souhaite une très bonne soirée et une bonne semaine.


    28 commentaires
  • Nous voici revenus de Lyon, nous étions partis lundi matin.

    Mardi, j'étais convoquée au tribunal avec mon frère pour le renouvellement de sa tutelle. Ca m'inquiétait beaucoup de l'emmener là bas, car son foyer est assez loin, et je me voyais mal le prendre avec moi dans le métro ou le tram (il ne regarde pas trop où il va, et moi, il y a tellement longtemps que j'ai quitté Lyon qu'il faut que je regarde les panneaux pour trouver ma direction) J'avais donc prévu de prendre un taxi, ce qui aurait coûté assez cher. Et finalement, c'est "bien" tombé, il a eu le covid, comme une quinzaine de résidents de son foyer. Il l'a eu sans gravité, mais ils sont tous confinés dans le foyer, sans sortie possible. J'ai donc envoyé un certificat médical à la juge, et j'y suis allée seule, en métro et tram. De retour, j'ai fait une balade dans Lyon, il y a longtemps que je n'étais pas allée place Bellecour ! Un petit tour à la fnac, celle vers chez moi était fermée jusqu'à mardi, et ils n'ont pas grand chose. J'ai commandé un livre que je recevrai demain (comment sortir de l'ombre les frères et soeurs d'enfants gravement malades), ou gravement handicapés, je pense que le problème est le même, je pense que ça aurait été bien qu'à l'époque mes parents puissent lire ce livre. Mais on ne parlait pas de ça il y a plus de 50 ans.

    Je suis remontée en métro à la Croix rousse, et revenue à l'appart, où mon mari travaillait. On a pu finir de jeter tout ce qu'on pouvait, une entreprise est venue faire un devis pour débarrasser les gros meubles, ainsi que le contenu de la cave (restant de charbon datant de 1975..., et diverses choses recouvertes de la poussières de charbon accumulée. Beurk beurk beurk) Ils reviendront en juin, on devra donc remonter, mais peu de jours. Et on va enfin pouvoir songer à mettre l'appart en vente ! On devait rentrer demain, et finalement, on a pu partir ce matin !

    Comme en allant à notre hôtel, on passe à côté de Cultura, on s'y est arrêtés, et j'ai trouvé des tampons que je n'avais pas trouvé par chez moi :

    Lyon

    ainsi que une matrice de découpe pour ma big shot et de petits encreurs

    Lyon

    comme vous le voyez, que de l'indispensable !sarcastic

    A Lyon, nous avons eu un temps de mois de mars, alternance de pluie et de soleil, et surtout pas trop chaud, ce qui est parfait pour porter des caisses, des sacs dans les escaliers.

    Résultats au tribunal :

    J'appréhendais beaucoup (c'était la première fois que j'y allais, jusque là, c'était ma mère. Tout s'est très bien passé, la juge était très gentille, elle prolonge la mesure pour 10 ans, ça me laisse un peu de temps, m'a félicitée pour ma gestion (encore heureux, je fais ça du mieux que je peux !) et me donne aussi la tutelle à la personne en plus de la tutelle aux bien (c'était ma mère qui était tutrice à la personne, mais comme elle est en EHPAD, elle ne pourra plus assister aux réunions, il vaut mieux que j'aie les deux casquettes . 

    Et ce qui est bien aussi, c'est qu'elle va transférer le dossier au tribunal du Vaucluse, ce qui me facilitera les prochains rendez-vous !

    Plus qu'à trouver une place pour mon frère dans un établissement du Vaucluse (mais là, je laisse le foyer chercher..)

    Donc plutôt du positif, les choses avancent.

    Bonne fin de journée


    38 commentaires
  • Je vous remercie de vos commentaires sur le clic clac. Voici d'autres photos de ce très joli village médiéval. Nous y étions en fin de matinée, et il n'y avait pas trop de monde, nous avons pu circuler sans bousculade et j'ai pu faire pas mal de photos sans personne dessus.

    La couleur rouge des maisons est due à l'oxyde de fer contenu dans la roche, du grès.

    Le village est à une dizaine de km de Brive la Gaillarde., en Corrèze, donc.

    Collonges la rouge

    Collonges la rouge

    Collonges la rouge

    Collonges la rouge

    Collonges la rouge

    Collonges la rouge

    Collonges la rouge

    Collonges la rouge

    Collonges la rouge

    Collonges la rouge

    Collonges la rouge

    Collonges la rouge

    Collonges la rouge

    situé sur l'un des chemins qui mènent à Saint Jacques de Compostelle

    Collonges la rouge

    Collonges la rouge

    et même les poissons sont rouges ...

    Collonges la rouge

    Je sais, il n'y a pas que là qu'on voit des poissons rouges...

    J'espère que ce reportage vous aura plu et qu'il vous donnera envie d'aller y faire un tour.

    Je viens de voir que j'avais quelques nouvelles (nouveaux ? abonnées (abonnés ) Je leur souhaite la bienvenue. Ce qui est dommage sur eklablog, c'est que je ne sais pas qui vient de s'abonner, j'ai juste des adresse mail, avec les pseudos par ordre alphabétique, sans date d'inscription.

    Bonne soirée, ciel gris ici après quelques pluies dans la journée.


    41 commentaires
  • En repartant dimanche après midi, j'avais été intriguée par ces "nuages", vus de loin. De plus près, je pense que ce sont des écobuages :

    Lozère, encore !

    Lozère, encore !

     

    Bientôt (mais quand précisément ?) nous passerons sur ce pont :

    Lozère, encore !

    Lozère, encore !

    Il nous fera éviter de traverser Mende.

    En descendant sur Ispagnac, au début des gorges du Tarn, nous avons vu un parapentiste, et même un deuxième que je n'ai pas pu photographier 

    Lozère, encore !

     

    J'ai trouvé les diverses rivières que nous longeons et traversons plutôt basses. En particulier, à la limite entre le Gard et la Lozère, le Gardon d'Alès forme un lac, retenu par un barrage servant à l'écrêtage des crues et à la régulation des étiages. C'est à dire qu'on laisse le lac se remplir quand il pleut bien, on le maintient généralement plein en début d'été, et on le vide tout au long de l'été  pour les activités nautiques en aval (canoé, baignade). Il est donc vide fin août, se remplit avec les pluies d'automne, quand il y en a (il nous est arrivé deux ou trois fois en 23 ans de le voir vide à la Toussaint) et il reste plein jusqu'en juin où on commence à laisser écouler l'eau. Et bien, il était déjà plus qu'à moitié vide !!!

    Bonne fin de journée !


    17 commentaires
  • La promenade vous a plu, je la continue donc.

    A 1200m d'altitude, la nature est encore en hiver. Il peut encore neiger plusieurs fois.

    Les crocus sortaient juste l'herbe n'a pas encore poussé:

    Lozère , suite

    Lozère , suite

     

    dans ma bordure le long du mur de l'étable, exposée en plein soleil, une tulipe rescapée de celles plantées il y a de nombreuses années avait fleuri:

    Lozère , suite

    mes pivoines sortent :

    Lozère , suite

    premières jonquilles dans un pré très abrité, pour les voir dans les autres prés, il faudra attendre au moins trois semaines : (merci Sylvie)

    Lozère , suite

     

    très peu de vaches dans les prés, juste quelques gros veaux devant une étable :

    Lozère , suite

    curieux mais froussards, sauf une petite femelle qui est venue se faire caresser :

    Lozère , suite

    et qui en redemandait :

    Lozère , suiteallez, caresse-moi encore !

    Une maison en cours de rénovation

    Lozère , suite

    Dommage, je n'avais pas pris de photos avant. Ca avait été l'école du hameau  (qui s'appelle Le Bouchet) il y a longtemps

    Lozère , suite

     

    c'était la pleine lune

    Lozère , suite

    Je terminerai avec quelques photos du coucher de soleil de samedi soir :

    Lozère , suite

    Lozère , suite

    Lozère , suite

    Lozère , suite

    A droite, vous voyez l'entrée de ma cour (sous le porche).

    J'espère que ces photos vous auront fait un peu rêver (pour celles qui aiment la campagne !), pour moi, c'est le paradis !

    Bonne journée !


    34 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique